L'Ego

 

Comment discipliner le mental dans la méditation et la vie quotidienne ? 

L’esprit est une possession très précieuse pour un être humain. Dans les Upanishads il est écrit que l’esprit est la cause de l’esclavage, et que l’esprit est aussi la cause de la libération.

Votre esprit est sous votre contrôle et si vous l’utilisez sur la voie juste, et dans la juste direction, il devient l’instrument de votre progrès spirituel. Mais c’est un très mauvais maître. Si vous devenez le serviteur de votre esprit et vous mettez à satisfaire tous ses désirs, vous ne pouvez jamais trouver la paix et la vraie liberté. 

L’esprit peut être discipliné. Il a été maîtrisé par les saints et les sages de toutes les religions. Le chercheur devrait se forger quelques principes et les suivre strictement toute sa vie.

L’esprit est comme un enfant. Vous pouvez gâter votre enfant ou vous pouvez le rendre intelligent. Vous pouvez lui donner une bonne éducation et faire beaucoup de choses pour qu’il grandisse bien.

Donnez de la bonne nourriture à votre esprit. Ne lisez pas les livres dans lesquels il est écrit des histoires pleines de violence. Ne le nourrissez pas d’idées matérialistes.

Asseyez-vous chaque jour en méditation et observez-le avec soin. Pratiquez pour contrôler ses errances.

Pratiquez régulièrement des exercices de respiration. Ils ont un effet profond sur l’esprit. Si la respiration est régulière et légère, elle rend plus lent le processus des pensées. Cela aide aussi à rendre plus grande sa vivacité. Cela augmente aussi la force de volonté.

La respiration et l’esprit sont forcément liés. Rendez votre respiration légère et rythmée.

Prenez l’habitude de jeûner une fois par semaine.

Gardez votre corps en bonne santé. Si le corps est faible, l’esprit également devient faible. Prenez soin de votre corps et de votre esprit. Cultivez des habitudes saines. Evitez de consommer des drogues. Les drogues sont très mauvaises pour le corps comme pour l’esprit.

Pratiquez la réflexion. Prenez du temps chaque jour pour l’observation de soi.

 Chandra Swami, maître réalisé et yogi de l’Inde du nord,
Enseignant régulièrement à des milliers de visiteurs. 

*   *   *   *   *   *   *

L'ego est aussi appelé le Moi, le mental, l'intellect, le disque dur, le monologue intérieur, Mara, ainsi que le Mâlin, le Diable, etc.
On le limite d'abord à cela à des fins strictement pédagogiques ; mais en fait il est bien plus que ça et on le présente dans les enseignements bouddhiques sous le nom des Cinq agrégats, ou 5 skandhas.


Il est comme une seconde personnalité qui s'est plaquée très tôt dans notre tête et qui nous gouverne à notre insu et très souvent à notre détriment. En ce sens, nous sommes totalement conditionnés. J'ai déjà consacré un opuscule au sujet de l'ego, dont Jacques Lacan, célèbre psychanalyste des plus orthodoxes, parlait si bien à sa manière :  

« La conscience est infiltrée, altérée, captée, fascinée, enchantée, envoûtée par le moi. Le moi est une organisation passionnelle , engendrée par un rapport érotique (désirs sensuels) ou l’individu se fixe à une image fausse qui l’aliène ».    Jacques Lacan.

 

Mais avant de se lancer dans des campagnes de maîtrise ou de destruction de l'ego à travers une espèce de spiritualité gazeuse et décrochée de toute réalité qu'on appelle Angélisme, et qui le font bien rire d'ailleurs, il faut déjà subvenir à ses besoins et panser ses plaies - faute de quoi toute démarche transpersonnelle ou spirituelle est vouée à l'échec.
Aller travailler les cinq agrégats par une approche seulement intellectuelle sans avoir fait de démarches thérapeutiques risque fortement d'enrichir l'ego - ou la culture générale - et se révéler totalement stérile en termes de changement personnel.

« Avant de détruire l'ego, il faut d'abord lui permettre de bien vivre ! ».  Jean-Pierre Schnetzler (Ancien psychiatre des hôpitaux, bouddhiste et fondateur du centre Karma Migyur Ling de Montchardon, à Izeron en Isère).

*   *   *   *   *   *   *   *

 

Petites citations à l'Ego :

Nous parlons plutôt que nous ne pensons.    La Bible

Partisan du "tout à l'ego", le mégalomane a souvent des fins de moi difficiles !         Bruno Masure.

 L’esprit vole de sottise en sottise comme l’oiseau vole de branche en branche.          Paul Valéry.

Ce qui fait la vraie valeur d'un être humain, c'est de s'être délivré de son petit moi.          Albert Einstein.

Les mots boivent notre pensée avant que nous ayons eu le temps de la reconnaître.  Jean-Paul Sartre

La véritable liberté exige de s’affranchir de la dictature de l’ego et de son cortège d’émotions. Matthieu Ricard.

Le mental vit dans un cercle vicieux. Il crée lui-même les problèmes et essaie ensuite de les résoudre. Swami Prajnanpad

 Le mal, la peur et la souffrance qui règnent dans ce monde ont une même origine : l'attachement au "Moi".                  Tenzin Gyatso, XIVeme dalaï lama.

Des pensées surgissent subitement dont on ne sait d’où elles viennent : on n’est pas capable non plus de les chasser.              Sigmund Freud 

Il faut toujours faire attention où on marche en terrain découvert, l'ego niche souvent dans un trou ou sous une pierre...           Eric brabant

De toutes les menaces qui pèsent sur nous, la plus redoutable, nous le savons, la seule réelle, c'est nous-mêmes.                        René Girard

Lorsque vous abandonnez votre ego vous n’avez plus peur. L’aide la plus haute est d’apporter la paix spirituelle aux hommes.       Taisen Deshimaru

L’ego ou le moi – a notamment pour fonction d’assurer la survie, en ce qu’il est le représentant de l’instinct de conservation.     Alexander Lowen 

Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.         Jean-Paul Sartre  

C'est la ruse ordinaire de Satan de corrompre et abâtardir par tous moyens qu'il peut la bonne semence de Dieu, afin qu'elle ne mûrisse point pour apporter fruit.
Jean Calvin

 En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas. Il nous parle à travers le rêve et nous fait savoir qu'il nous voit bien différent de ce que nous croyons être.   Carl Jung

Purifie-toi des attributs du moi, afin de pouvoir contempler ta propre essence pure et contemple dans ton propre cœur toutes les sciences des prophètes, sans livres, sans professeurs, sans maîtres.            Djalal al-din Rûmi. 

L’ego est une réponse à nos peurs. […] Notre ego constitue une partie de notre personnalité. Il est nécessaire pour s’adapter et survivre. Encore faut-il parvenir à le dompter et, avec discernement, l’utiliser au service de notre essence.  Thierry Janssen 

En langage technique, un état de l’ego peut se décrire phénoménologiquement comme un système cohérent de sentiments, et opérationnellement comme un système cohérent de types de comportements. En termes plus pratiques, il s’agit d’un système de sentiments accompagnés par un système lié de types de comportements.                  Eric Berne

 Le refoulement des émotions est le travail de l’ego : il observe, censure et contrôle nos actes et notre comportement. Les mots sont sa voix, tout comme le son est la voix du corps. Mais si l’on peut se dissimuler derrière des mots, on peut difficilement le faire avec le ton de sa voix.    Alexander Lowen 

« L’ego c’est le sceau du moi apposé sur le non-moi », disait Swâmiji. Chaque fois que le monde n’est pas sa prolongation et ne répond pas à son attente, l’ego considère qu’il y a quelque chose qui ne va pas et une émotion se lève.   Arnaud Desjardins. 

Ma voix n'est qu'une seule voix, mon expérience une goutte d'eau dans la mer, mon savoir est grand tout au plus comme le champ d'un microscope, mon esprit est un petit miroir qui reflète un coin infime du monde et enfin mes idées sont purement subjectives.  Carl Jung 

L'ego veut toujours être le boss - quelque soit le coût, à tout prix. Vous perdez la belle opportunité de la vie juste pour satisfaire une ombre, une notion non substantielle - la notion de l'ego : "Je suis quelqu'un." Personne n'est quelqu'un. Nous sommes tous un ; nous ne sommes pas séparés.   Osho. 

Aussi longtemps que vous vous identifiez avec votre corps, il n'y aura guère de satisfaction. Aussi longtemps que vous vous identifiez avec votre mental et vos pensées, vous n'aurez aucune paix. Quand vous vous identifiez comme Esprit - un avec la Vie - vous devenez content, paisible et un peu plus sage.     Goswami Kriyananda. 

L'ego a besoin d'un conflit avec quelque chose ou quelqu'un. Cela explique pourquoi on recherche la paix, la joie et l'amour, sans pouvoir les tolérer très longtemps. On prétend vouloir le bonheur, mais on est accroché au malheur. En définitive, votre malheur ne vient pas de votre condition de vie, mais du conditionnement de votre esprit.       Eckhart Tolle. 

Prendre les démons pour des démons voilà le danger. Les connaître tels qu'ils sont, voilà la délivrance. Les admettre comme père et mère, voilà leur fin. Les reconnaître comme des créations de l'esprit et ils se changent en ornements.  Les ennemis conquis au dehors toujours se multiplieront. Mais si tu les asservis en toi-même, ils disparaîtront.      Milarepa.

Vivre à la surface, selon les valeurs de l’ego, est un mode de vie narcissique qui se révèle généralement vide de sens et générateur de dépression. A l’inverse, vivre dans la profondeur de son être peut être douloureux et effrayant à première vue, mais si nous avons le courage de traverser notre enfer intérieur, nous y trouverons une véritable source de joie et de satisfaction, le paradis.  Alexander Lowen. 

 

Le mental de l’enfant a pris certaines décisions concernant son monde ou la  réalité sur la base de son intelligence d’enfant, de sa compréhension d’enfant, de ses attentes et ses projections d’enfant. Ce mental grandit pour devenir, comme nous le savons tous, totalement dévorant. Ce mental nous possède. Nous nous identifions à lui comme s’il était nous. Tôt ou tard dans ce Travail, nous aurons à nous séparer de ce mental, nettement et définitivement. Tous ses éléments, toutes ses identifications, ses espoirs, ses rêves, ses souhaits, sa moralité… absolument tous les éléments de ce mental doivent être coupés. Nous devons réellement cesser de fonctionner à partir du contexte de ce mental.        Lee Lozowick 

 

Pour  ma part, je pense qu’on devrait accorder bien plus de place à l’ego que celle qu’on voudrait lui réserver sans jamais trop y arriver. Hors question de l’ignorer ou le détruire, ce qui reviendrait à s’ignorer ou se détruire soi-même. Je m’évertue seulement à m’en distinguer, à ne pas me confondre avec lui. L’ego d’ailleurs ne nous veut que du bien ! Mais il est fixé à un stade infantile et, à l’instar d’un enfant de cinq ans, il se trompe complètement ! Il prétend me connaître, connaître les autres, les phénomènes et le Monde et s’enorgueillit de nous donner de bons conseils et réprimandes, mais il ne connaît rien et ne ressent rien, souvent incapable de mettre des mots sur ce qu’il vit. De surcroît, au moins névrosé sous les voiles de l’illusion, il n’a réglé aucun de ses problèmes personnels. Son langage paraît cohérent pour l’universitaire ou le névrosé que je suis, mais totalement incohérent pour l’être intérieur qui sommeille en moi.
Par contre, si je sais l’entendre au second degré, non pas au niveau de ses arguments ou de son verbiage mais au niveau de ses véritables intentions et besoins personnels, des sens codés de ses messages, alors je peux entendre des messages totalement incohérents pour les rationnels-intellectuels mais totalement clairs et sensés pour l’être sage et profond qui sommeille en moi. C’est ainsi, dans un premier temps qui va durer des années, que je peux progresser dans le Travail, ou dans la connaissance intime de soi.    Eric Brabant
 

 

" L’ego est capable de tout annexer à ses propres fins, y compris la spiritualité. Par exemple, si on a appris une technique de méditation ou une pratique spirituelle particulièrement bénéfique, il commence à la considérer avec fascination, puis il l’éxamine. Mais, en tout état de cause, comme l’ego est d’apparence solide et qu’il ne peut pas absorber véritablement quoi que ce soit, il se borne à imiter. Aussi s’efforce-t-il d’examiner et d’imiter la pratique de la méditation et le mode de vie spirituel. Lorsque l’on connaît toutes les ficelles et les réponses du jeu spirituel, on essaie automatiquement d’imiter la spiritualité, dès lors qu’un engagement véritable exigerait l’élimination complè de l’ego et qu’à vrai dire, abandonner complètement l’ego est bien la dernière chose que l’on souhaite faire. […] Il est important de voir que le point essentiel de toute pratique spirituelle est de sortir de la bureaucratie de l’ego, c’est-à-dire de ce constant désir qu’a l’ego d’une forme plus haute, plus spirituelle, plus transcendante du savoir, de la religion, de la vertu, de la discrimination, du confort, bref, de ce qui fait l’objet de sa quête particulière. Il faut sortir du matérialisme spirituel. Si nous n’en sortons pas, si nous en faisons notre pratique, nous nous doterons peut-être d’une vaste collection de sentiers spirituels, fort précieuse à notre avis. Nous avons tellement étudié ! Peut-être avons-nous étudié les philosophies occidentales ou les mystiques orientales, pratiqué le yoga ou même recueilli les enseignements de dizaines de grands maîtres. Nous sommes accomplis, car nous savons tellement de choses ! Nous sommes intimement persuadés d’avoir amassé un trésor de connaissances. Et pourtant, à l’issue de cet itinéraire, il y a encore quelque chose à abandonner. Quel mystère ! Comment est-ce possible ? C’est impossible… hélas, c’est pourtant vrai. Ces trésors de connaissances, ces sommes d’expériences ne sont qu’un élément de la vitrine de l’ego, ils concourent à le rendre plus gandiose. Nous les affichons et, ce faisant, nous nous rassurons sur notre existence, confortable et sans risques, d’êtres « spirituels ». "         Chôgyam Trumpa.

 *   *   *   *   *   *   *   *

Ego