vendredi 25 juin 2010, à 19:33  
Jean-Jacques EB

 

 Montre-toi !

SI TU L'OSES...

souris7.gif

 

 


Cesse de paraître,
MONTRE-TOI,
au lieu de te défiler.

Cesse de projeter,
PARLE DE TOI,
au lieu de parler de l'autre.

Cesse de re-fléchir,
RESSENS
au lieu d'intellectualiser.

Cesse de partir à la guerre,
RESTE CALME POLI et BIENVEILLANT
au lieu de moisir dans la dominance et l'aversion.

Cesse de compliquer ou d'analyser,
SOIS EPURE, SIMPLE et CLAIR
au lieu de manipuler.

Cesse de maugréer ou de pleurnicher,
INTERESSE TOI VRAIMENT A L'AUTRE
au lieu d'admirer ou rejeter constamment ton petit nombril.

Cesse de juger,
CONSTRUIT ET COOPERE
au lieu de rejeter ou diagnostiquer.

Cesse de vouloir paraître soigné ou guéri,
EPANCHE-TOI POUR NOUS AIDER à pallier nos souffrances
au lieu de vouloir contrôler ou travestir les vérités passées de ton être.

 

Enfin cesse de faire le bourreau,
Montre comme intelligent et faillible,
confie-moi ton émotivité sensible,
Montre-moi comme tu es fort et vulnérable...

Rend-toi flexible, sceptique et conciliable,
Permet-toi de dire des bêtises et t'excuser,
Et puis de te reprendre avant de t'ajuster.
Ose exister puis te permettre.

Car ce sera ton plus beau cadeau...
En nous autorisant à Être.


 

Montre-moi
Linda Lemay 1996

 J’vois que le côté de toi qui rit
Montre-moi le côté qui pleure
Montre-le moi, je t’en supplie
C’est trop fragile, ce bonheur

 J’vois que le côté de toi charmeur
Montre-moi le côté vieilli
Montre-moi le coté qui meurt
de s’être blessé de la vie 

 Je vois que le côté de toi gentil
Montre-moi le côté menteur
Dis-moi que tu m’auras trahie
Montre-moi toutes tes erreurs 

 J’vois que le côté de toi rêveur
Montre-moi le côté pratique
Montre-moi l’envers des couleurs
Et dis-moi que rien n’est magique

J’vois que le côté de toi qui m’aimes
Montre-moi celui qui en doute
Dis-moi les femmes par dizaines
Qui te feraient quitter ma route

 J’vois que le coté de toi fêtard
Montre-moi le côté  qui boude
Celui qui a plus l’goût de me voir
Le tonnerre après le coup de foudre 

 J’vois que le coté de toi patient
Montre-moi le côté qui rage
Le côté qui grince des dents
Et que en peut plus d’mon bavardage

 J’vois que le coté de toi brûlant
Montre-moi le côté glacé
Jette moi cet œil indifférent
Qu’ton clin d’œil veut dissimuler 

 J’vois que le coté de toi qui brille
Montre-moi le côté rouillé
Dis-moi le nombre de béquilles
Que ça te prend pour bien rouler 

 J’vois que le coté de toi  visible
Montre-moi le côté secret
Dis moi le centre de ta cible
Que mon regard puisse y plonger 

 J’vois que le coté de toi  jaseur
Montre-moi l’or de ton silence
Fais-moi d’la place à l’intérieur
Detout c’que t’es qui n’a pas d’sens

J’vois que le coté de toi qui gagne
Montre-moi le côté perdant
Montre-moi ta honte et ta hargne
Et tes plus vilains sentiments 

 J’vois qu’le côté que j’veux bien voir
Impose-moi l’autre s’il te plait
J’voudrais avant qu’il soit trop tard

Te dire je t’aime… pour de vrai...