Psychothérapie transpersonnelle


Elle unit la spiritualité laïque à la psychothérapie humaniste.

Historique. Dans sa version occidentale moderne, on identifie l’éclosion de la thérapie transpersonnelle avec le psychologue humaniste américain Abraham Maslow (1908-1970) et sa célèbre pyramide des besoins. Celle-ci détermine ceux communs à tous, le besoin le plus élevé étant la réalisation de soi. Puis s’ouvre sur la côte californienne un centre éducatif alternatif, Esalen. Des chercheurs comme le psychiatre Stanislas Grof, le philosophe Ken Wilber ou le professeur Roger Walsh y mènent des recherches sur des pratiques thérapeutiques novatrices. La réflexion sur la psychologie transpersonnelle se poursuit et vient s’ajouter, à la pyramide de Maslow, la notion de dépassement de soi et donc de transcendance. Cette nouvelle approche psycho-spirituelle répond au besoin de dépasser le stade de la personnalité et d’explorer une conscience plus vaste de la réalité.

Définition. La thérapie transpersonnelle repose sur l'exploration des états de conscience modifiés pour une meilleure connaissance de soi. Initié dans les années 60, par Abraham Maslow, ce courant tend vers une psychologie plus en harmonie avec les valeurs spirituelles.
Les thérapies d'orientation transpersonnelle peuvent élargir l'exploration des souvenirs au-delà de l'enfance, au cours de la période fœtale et parfois même aux vies antérieures. Aussi variées que la méditation, la respiration holotropique, les danses sacrées... toutes visent à la réalisation de soi, au sens individuel et spirituel.

Principe. Comme son nom l’indique, la thérapie transpersonnelle ne limite pas son action aux problèmes personnels courants mais elle s’intéresse principalement au dépassement de soi. Selon ce courant, notre souffrance vient de l’enfermement des potentiels de la conscience dans la structure caduque et limitée de l’ego. Ce en quoi elle se rattache à bien des philosophies orientales.
C’est pourquoi elle porte toute son attention sur les états modifiés de conscience qui permettent de s’ouvrir à une dimension plus vaste de la réalité. L'objectif est de rencontrer cette part infinie de nous-mêmes, qu’on ne connaît pas, dans cet espace où l’ego abandonne sa place prédominante. Les bienfaits sont avant tout une meilleure compréhension de sa vie, et un calme intérieur d’ordre spirituel.

Déroulement. Les psychothérapeutes qui pratiquent cette forme de thérapie cherchent essentiellement à provoquer un état de conscience modifié durant lequel la personne se désidentifie de son ego. Plusieurs techniques permettent d’y accéder, elles sont bien souvent adaptées de traditions spirituelles orientales ou chamaniques. Parmis les plus courantes, on trouve celles qui reposent sur la respiration, comme la respiration holotropique, le rebirth ou celles qui font appel au rêve, comme le rêve éveillé, le rêve lucide ou les quêtes de vision empruntées aux chamanes. Certaines formes de méditation font également partie de l’arsenal transpersonnel ainsi que les techniques énergétiques issues du yoga et du gi kong. Le psychotérapeute est chargé d’accompagner son patient dans cet expérience et de l’aider à décoder et à intégrer.

 

Mots clé, dans le désordre :

Expérimentations : l'ego, l'au-delà du moi, le je-tu ou le nous, les émotions perturbatrices, les niveaux de souffrance humaine, responsabilité propre quelques soient les évènements extérieurs, le karma ou notion de causalité, la foi, l'éthique ou la moralité, la vacuité, le vide et la mort, l'amour, la compassion, la différenciation, l'attention et la concentration, la discipline et la tenacité,  l'impermanence, la souplesse, l'interdépendance et la phénoménologie, l'imaginaire et le symbolique, l'énergie et la kundalini, les expériences de mort imminente, aller dans le sens du courant, l'acceptation inconditionnelle, l'Être, la transcendance, la plénitude ou la félicité.

Les fantasmes et les rêves, le rêve lucide, les phénomènes et moyens ésotériques, les états modifiés de conscience, le souffle, la méditation, la psychosynthèse, l'hypnose, la respiration holotropique, le chamanisme...