Gestalt-Thérapie et thérapie des Gestalts...

Gestalt-Thérapie et thérapie des gestalts.

 

Pourquoi « Gestalt-thérapie » ?

Toutes nos souffrances viennent de la façon dont nous orientons notre esprit et de notre abord de la relation. Relation à soi-même (Estime de soi, confiance en soi, culpabilité, perfectionnisme, jugements, etc.) et relation à autrui.

La Gestalt-thérapie est donc la « Thérapie de la Relation » d’une personne indissociable de son environnement humain ou non.

Elle se propose de faire la thérapie des gestalts, ou émergences, thérapie de ce que nous faisons de ce qui se passe en nous.

Des émergences sensorielles, émotionnelles, corporelles ou intellectuelles cherchent sans cesse à faire surface en nous. Elles constituent des formes (gestalts) qui apparaissent sur un fond ("en moi").

Soit nous en prenons conscience, soit non.

Si nous en prenons conscience, nous en tenons compte ou les ignorons.

Si nous en tenons compte, nous pouvons nous y ajuster ou les utiliser de façon habituelle, conservatrice et souvent peu fertile, désagréable. Nous sommes alors dans l’ajustement conservateur, parce qu’il tient compte de nos habitudes, de données du passé comme si elles étaient figées et non de données du présent.
Il est fréquent que nous répondions sans tenir compte de notre émotion de l’instant, de notre sensation corporelle, du mouvement de notre corps et parfois sans faire agir notre réflexion. Ou bien nous réfléchissons de travers. Dans tous ces cas, nous réagissons en fonction de nos acquis, croyances et expériences du passé sans les actualiser au présent.

Si nous en tenons compte des émergences sensorielles, corporelles, émotionnelles ou rationnelles qui surgissent en nous, nous pouvons également nous y ajuster de façon créatrice, adaptée à la situation et à l’environnement, constructive pour toutes les parties, en tenant compte de l'ici et maintenant et non pas de nos idées préconçues et généralisations, de nos préjugés ou illusions, du passé mort ou du futur imaginaire.
Nous choisissons alors un ajustement créateur, lieu de tous les renouveaux car je tente autre chose que mes anciennes tendances ou réactions habituelles, la Vie reprend car elle cesse d'être figée et la Croissance s'embraye pour tous les possibles.

Bulles 5

Exemple : Alors que j’explique quelque chose à quelqu’un, ses sourcils se soulèvent brusquement.

1 – Je ne le vois pas et n’en tiens pas compte.
Ajustement impossible à l’environnement. Si nous ne nous ajustons pas, il va y avoir retrait de cet environnement (perte d’attention, d’intérêt ou départ), affrontement ou choc.

2 – Je le vois mais n’en tiens pas compte.
Ajustement impossible à l’environnement.

3 – Je le vois et je pense « Il ne comprend rien ! » ou « Il trouve que je dis des âneries », et je continue mes explications comme si de rien n’était, juste avec un peu d’agressivité en plus.
Ajustement impossible à l’environnement.

4 – Je le vois et je pense « Il n’est pas d’accord ! » ou « Il me prend pour un imbécile », et je lui dis. Ajustement maladroit à l’environnement car il repose a priori sur une projection née d’une illusion ou d’une peur.

5 – Je le vois et je dis ce que je vois, sans faire tout seul la question et la réponse mais en témoignant de l’émergence qui m’arrive : ma surprise, mon incompréhension ou mon questionnement.
Ajustement créateur à l’environnement. L’interlocuteur va me dire ce qui motive son haussement de sourcils, s’il en a pris conscience, son explication sera souvent différente de mes projections imaginées et nous pourrons poursuivre à partir de cela. S’il me dit « Oui j’ai fait cela car j’ai ressenti que vous alliez trop vite pour moi », je pourrai reprendre de façon créatrice en parlant moins rapidement ou en me mettant davantage à sa portée.

L’ajustement conservateur ou créateur que je vais semer va déterminer ultérieurement la qualité de contact que je vais récolter.
Si je suis dans la répétition de réactions du passé, je risque d’être plus adapté à moi et mon passé qu’au présent et à autrui et les probabilités de récolter du stress, du conflit ou de la souffrance seront augmentées.
Au contraire, si je m’adapte aux stimuli du moment dans un vrai contact avec l’autre ici et maintenant, mes chances de conserver ma sérénité dans une situation de vrai partenariat avec l’Autre seront augmentées et j’aurai toute chance de récolter des éléments positifs et constructifs au bénéfice de moi et de l’Autre.

Mais parfois, les réactions que je vais avoir tant vis-à-vis de mes émergences (gestalts) que vis-à-vis de mon environnement ne sont pas adaptées à celui-ci ou à l’instant présent, et c’est dans ce cas fréquent que la thérapie des Gestalts trouve toute son opérationnalité créatrice.