Page du trimestre

 

Février mars 2018

 

 

 

 

La congruence et l’authenticité c’est montrer ce qu’on Est
plutôt que faire voir ce qu’on sait
ou ce qu’on fait selon ce qu’on croit qu’attend l’Autre.

C’est montrer l’accord parfait entre ce que je dis et ce que je ressens, entre ce que je pense et ce que je fais,
ce que je vis et ce que je montre au Monde.
Telle est l'intégrité.

 

Le changement est invariablement le corolaire d’un mouvement corporel, viscéral ou locomoteur. C’est une grave erreur de croire que comprendre seulement intellectuellement le passé va entrainer du changement. 

 

L’un des problèmes majeurs de la communication est que les gens livrent des messages avec des mauvais mots, n’écoutent pas
puis entendent ce qu’ils comprennent et non pas ce qui est dit.

 

Le grand malheur est que l'Homme va chercher dans son conjoint
ce qu'il ne trouve pas en lui même !
Ce qui fait qu'ils restent sur un malentendu ad vitam aeternam.

 

Qu’est-ce qu’un bénéfice ? C’est le parti positif ou confirmant,
agréable ou blessant que l’on tire d’une situation.
C’est ce qui explique que tant de gens s’obstinent à rester désagréables, rejetés, blessés ou  malades.

 

Je ne peux prétendre apporter à autrui ce que je n’ai pas reçu,
ou amener quelqu’un là où je ne suis pas passé.

 

Il ne faut pas confondre la fragilité et la vulnérabilité.
La première mène au bris,
la seconde au dépassement des aléas de la vie.

 

L’abnégation est une névrose ; l’humilité est une Sagesse.

 

Voilà ce qu’on me fait ou ce qui m’arrive, mais, au lieu de me plaindre, que vais-je en faire ?
Le vrai changement personnel s’opère dès que nous reconnaissons, dans notre environnement, « toute »  notre responsabilité dans ce que nous pensons, ce que nous recevons, ce que nous éprouvons, ce que nous vivons et ce que nous actons. 

             

 

 

Jean-Jacques E. Brabant

cadeau-fete1.jpg