Gestalt-thérapie & Spiritualité

Psychosomatisations

Soulagement des maux et mal-à-dits 

Cette approche travaille au sujet des somatisations et psychosomatisations, elle n'est pas médicale, n'a pas visée de rééducation ou de réadaptation. Il ne s'agit pas ici de supprimer son traitement paramédical ou médicamenteux, mais au contraire de travailler en conjonction avec lui et de découvrir le Sens de nos maux.  En ce sens, la guerre entre médecine et psychologie pour des intérêts toujours personnels fait du patient la première victime de cette perversité de soins. Nous somatisons tous et la somatisation n'a rien à voir avec une perturbation mentale de type "maladie imaginaire, hypocondrie, hystérie de conversion, etc."


Quoiqu'on en dise, depuis Platon, Hyppocrate, jusqu'aux dernières observations de la science moderne, en passant par Groddeck, Jung, Lowen, Laborit, Mimoun et nombre de professeurs en médecine, notre corps exprime précisément les problèmes que notre tête ne veut ou ne sait pas voir. Il en est ainsi, même si cela ne plait pas à certaines corporations.

Il ne s'agit pas dans mon approche de discuter maladie, douleurs ou conséquences, mais plutôt de voir où le fonctionnement global de la personne aboutit à ce genre de perturbations. Les réussites de mes collaborations avec mes patients ont abouti à la réduction ou à la suppression de troubles émotionnels ou fonctionnels, parfois lésionnels (constipations, migraines et céphalées, malaises et vertiges, asthme, stérilité féminine idiopathique, addictions, etc...)



Exemples de troubles émotionnels : palpitations, insomnies, bégaiement,  boule dans la gorge, poids ou barre sur l'estomac,  sentiment de constriction, signes du stress...  Ces symptômes apparaissent durant la "phase d'alarme" du stress.

Lorsqu'ils ne trouvent pas Sens, les troubles émotionnels se convertissent en troubles fonctionnels : Malaises, contractures, paralysies, migraines et céphalées, essoufflement et toux, dermatoses,  anxiété et angoisse, troubles du rythme cardiaque ou de la tension artérielle, troubles articulaires, vasculaires, dorsalgies, troubles digestifs (anorexie , nausées, indigestions, constipation, barre en travers de l'estomac…ou du comportement alimentaire pour combler un vide ou un manque. 
Rajouter les troubles psychiques incapacitants ou invalidants (panique, phobie, obsessions, dépression…).​
Les symptômes, 
apparaissant durant la "phase de résistance" du stress, sont souvent changeants, anciens ou durables. Ils résistent à la thérapeutique médicale et aboutissent au désespoir des multiples spécialistes consultés. Or il suffirait si souvent de consulter un psychosomaticien ! 

Quand ils ne trouvent pas sens, ces troubles fonctionnels s'aggravent en troubles lésionnels : dermatoses, tuberculoses, hypertension artérielle idiopathique, infarctus, sclérose en plaques, cancers, ulcères, asthme, endométrioses, maladies de longue durée et maladie auto immunes. Ajoutons les entorses, fractures et accidents. Ces symptômes apparaissent durant la "phase d'épuisement" du stress.


Depuis toujours, on cherche à nous faire croire que nos malheurs sont dus à l'environnement, c'est en grande partie souvent faux !  S'ils ne sont pas dus à des phénomènes électromagnétiques ou géobiologiques, il proviennent du refoulé psychique. Rappelons que tous ceux qui vivent à proximité d'une ligne à haute tension ne tombent pas malades !
On peut toujours taper sur les symptômes à grands coups de traitements ou de médicaments. Alors dans le meilleurs des cas, les symptômes ou syndromes se déplacent sournoisement comme si on appuyait sur une hernie placée sur une chambre à air.
Mieux vaut intervenir avant d'en arriver au lésionnel, non ?

« Il serait agréable de penser que la source de nos souffrances réside chez les autres ou, mieux encore, dans la société. En fait, l’origine des conflits est en chacun de nous. »    Pr. Maurice Tubiana, cancérologue, dirigeant le  centre anticancéreux de Villejuif.

 SPour enOMATISATION ?
Pour en savoir plus, vous pouvez lire : 100B3321.jpg

Texte protégé, déposé à la Société des Gens de Lettres,Paris.