Groupe continu de gestalt transpersonnelle

Groupe continu de Gestalt

 

 

Des émergences, ou gestalts, se distinguent du fond comme des bulles qui remonteraient à la surface...

Faire la thérapie des gestalts ou de ce qu'on en fait…

Et pourquoi pas viser le bon-heure ?

temple-hameauetoile.jpg

Un week-end tous les deux mois, premier stage en décembre.
 

La gestalt s’origine dans la gestaltpsychologie, la psychanalyse, la phénoménologie et la psychologie existentielle et se démarque des thérapies centrées sur l’analyse et « l’intrapsychique ».
En considérant la personne comme un «Être-avec-les-autres» (soi/environnement) et en s’intéressant aux modalités de sa présence au monde, la gestalt propose une approche relationnelle thérapeutique qui s’intéresse donc aux interactions entre l’individu et son environnement, et prend en compte la globalité de celui-ci,
pas seulement ses pensées mais aussi ses émotions, attitudes et comportements, vécus et ressentis.


OBJECTIFS : Avoir une relation plus cohérente agréable, plus efficace et plus agréable...
...dans les DOMAINES conjugal, parental, amical, professionnel, familial ou existentiel.

= Partager, ne plus rester seul(e) dans ses difficultés et s'enrichir du travail des autres.

=  Voir ses façons habituelles d'être en relation et en découvrir de plus enrichissantes.

=  Entendre tout ce qui émerge de soi (Gestalts) pour apporter des réponses plus adaptées. Des émergences parviennent à notre conscience, nous n’y donnons pas forcément la réponse appropriée.

= Développer l'affirmation de soi, la confiance en soi et l'estime de soi.

=  Reconnaître ses vrais besoins et les distinguer de  ses désirs souvent insatiables.

 Ecouter, émouvoir, entendre, exprimer.

 =  Apprendre à donner, demander, recevoir, refuser.

 = Apprendre à devenir vrai(e), authentique, non corruptible, à être qui je suis afin de répondre de façon fertile et congrue.

= apprendre à être flexible tout en se respectant pour s'ajuster en permanence à soi et à autrui.

 =  Se soustraire des systèmes relationnels nocifs et répétitifs.

 = Reprendre contact avec son corps, mais aussi en découvrir le fonctionnement et les automatismes.

=  Expérimenter et s'ajuster aux grands Phénomènes de la vie : impermanence, insatisfaction, loi de causalité des actes, interdépendance, manque de contrôle, responsabiité, acceptation...

= Observer le fonctionnement familial et prendre conscience de sa prise de position habituelle à l'intérieur.

= Elargir l'ouverture d'esprit et l'élévation spirituelle.

=  Se libérer de ce qui nous pèse, liquider les anciennes situations inachevées qui s'entretiennent et se renforcent insidueusement dans le présent.

= Se libérer des problématiques relationnelles, affectives, psychologiques ou corporelles, existentielles ou spirituelles de la vie quotidienne : stress, trac, tension, conflits, fatigue, maux, surmenage, peurs, émotions perturbatrices, mal-être, perfectionnisme, manque de confiance et d’estime, solitude, timidité, dépression…

 

« Depuis longtemps le groupe a été utilisé à des fins thérapeutiques. Le groupe est un levier, un déclencheur et une sorte de laboratoire qui permet à l'être humain de se rendre compte de qui il est, de comment il entre en relation dans la vie. La situation groupale propose un contexte qui permet d'expérimenter de nouvelles façons d'être et de faire. C’est un creuset qui permet d’élargir la conscience de qui nous sommes et qui soutient le processus de changement. Le groupe est comme un réceptacle qui recueille et contient des informations déposées par les uns et par les autres. C'est un système où la résonance, l'interdépendance et la co-influence fonctionnent en simultanéité; tout a un impact sur l'ensemble et sur l'individu, y compris le thérapeute. Du fond commun va émerger le processus de différenciation et d'individuation dans le lien avec le collectif.

La Gestalt apporte une façon innovante de concevoir la psychothérapie de groupe tout en s’inscrivant dans la continuité de différents courants tels la dynamique de groupe, le psychodrame, les groupes issus du courant humaniste.

Chaque participant arrive avec son histoire de vie, ses nœuds, sa famille, ses amours, sa sexualité, son travail, ses angoisses, ses souffrances, ses secrets. Le groupe est comme un contenant dans lequel tout cela se rencontre, se mélange, entre en résonnance, en interaction, en conflit, créant ainsi une dynamique et des mouvements émotionnels.

Le/La Gestalt-thérapeute est un accompagnateur du processus groupal et des individus dans le groupe. Il/elle soutient l’expérience. C’est un/e aventurier/e, passionné par l’aventure humaine, par la rencontre avec l’inconnu, par le devenir de l’autre dans son rapport au monde, par la croissance de l’évolution, par le dépassement des conflits et des attachements. Il/elle met au centre de sa pratique le processus de conscientisation et l’élargissement du champ de conscience.

Son expérience clinique et thérapeutique, ajoutée à certaines de ses expériences de vie, fait qu’il/elle a développé une habileté pour accompagner le patient et le groupe, à partir de ce qui se passe ici et maintenant, dans leur croissance, pour un futur qui sera différent du présent et du passé. Enfin, il/elle est aussi dans l’ouverture du cœur, car le chemin vers la transformation est aussi un chemin de reconquête de l’amour de soi et de l’autre.»

Jean-Marie Delacroix dans Le Grand livre de la Gestalt Editions Eyrolles, 2012

 

 Pour plus de détails, 
demandez-moi une documentation complête.

117-1748.jpg
Natura Communication, pour S'élever